2cv: que dire sur le démarrage laborieux

Lors de l’achat de l’AZAM, les démarrages à froid ainsi qu’à chaud étaient laborieux.

En ce qui concerne le démarrage à froid, le problème venait des rupteurs: Ecartement trop faible et calage pas top. Une fois l’écartement des rupteurs réglé à 0,4mm maximum (et contrôlé sur les deux cames en symétrique pour voir si l’une d’entre elles n’était pas plus usée que l’autre), l’avance a été réglée pour ouvrir au point déterminé par la correspondance des trous de pige volant et carter.

Une fois ces réglages effectués, la voiture dort avec le starter pour limiter la condensation. Elle démarre ensuite à la première tirette :)

Problème: Le démarrage à chaud laborieux subsiste. Le jeu des culbuteurs, relevé à froid, est d’environ 0,20mm partout sauf à l’admission du cylindre gauche où je relève un 0,20 très maigre estimé à 0,15mm donc. Le carbu est nettoyé, les gicleurs débouchés, les filtres nettoyés, la durite d’essence fendillée raccourcie pour éliminer la prise d’air. Ce qui est curieux: Elle démarre relativement bien à la manivelle mais pas au démarreur. peut-être le démarreur pompe-t-il un peu trop lors des tentatives de démarrage ?

Edit: La bobine d’origine chauffait rapidement, une autre bobine d’occasion permet des démarrages à chaud nettement plus aisés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *